TOUT SUR LA CELLULITE

cellulite

La cellulite est la bête noire des femmes, moi y compris. Modifiant l’aspect de notre peau et qu’on l’accepte ou pas il faut dire que ce n’est pas très jolie. La cellulite renvoie l’image d’une mauvaise hygiène de vie alors que la vérité est tout autre. C’est la société d’aujourd’hui et les magazines qui donnent ce sentiment et nous font culpabiliser. À travers mon expérience en tant qu’athlète, je vous propose de faire le point sur la cellulite pour mieux la comprendre, cohabiter avec et vous dire ce qui fonctionne comme solutions pour l’atténuer et quelles en sont les limites.

1- La cellulite, qu'est-ce que c'est ?

Connue sous le nom de “peau d’orange”, la cellulite est un phénomène courant et bénin. Elle touche essentiellement les femmes, qu’elles soient minces, rondes ou sportives. Au lieu d’avoir une peau lisse, on présente alors des ”petites bosses” peu esthétiques qui peuvent envahir une bonne partie de notre corps.  Généralement localisée sur les jambes, fesses et genoux mais également sur les bras et le ventre.

Lorsqu’on a de la cellulite, ce sont en fait nos cellules adipeuses, cellules qui stockent les lipides et qui se trouvent juste sous la peau, qui ont stocké trop de graisses et de toxines. Elles se sont agrandies, en nombre et en volume, entrainant alors une inflammation de celles-ci, d’où l’apparition de ces petites bosses.

2- Comment se forme la cellulite (les causes) ?

Tout commence à l’adolescence, la cellulite apparait, entraînée par de grands bouleversements hormonaux comme la puberté, l’apparition des règles ou encore le début de la prise d’une contraception hormonale. En effet, la cellulite est influencée par la poussée d’hormones œstrogènes ; ces dernières ont pour fonction la gestation et par la même occasions, stimulent les cellules graisseuses qui vont stocker plus de graisses dans la couche profonde de la peau, c’est la combinaison favorable à l’apparition de la cellulite. Ces variations vont continuer et accentuer le phénomène tout le long de la vie d’une femme : grossesse, syndrome prémenstruel,  pré-ménopause et ménopause.

La différence d’une femme à une autre dépendra de son rapport oestrogène/ progestérone. Plus la quantité d’oestrogènes est importante (soit un taux bas de progestérone) plus elle sera sujette à des rondeurs au niveau des hanches, des cuisses, des fesses et à l’installation de la cellulite si d’autres facteurs lui sont associés.

Parmi les autres facteurs qui influencent ce phénomène on retrouve :

L’hérédité : Il a été constaté qu’une femme qui a une mère sujette à la cellulite aura elle même tendance à en développer… Merci maman !! En effet, le nombre de cellules graisseuses et leur localisation sont en partie déterminées par notre patrimoine génétique. Mais également par la qualité de nos veines et de nos vaisseaux lymphatiques, qui contenue dans nos gènes, auront un impact sur notre circulation sanguine.

L‘hygiène de vie : Certaines mauvaises habitudes alimentaires favorisent l’excès de gras dans le corps, comme la consommation d’aliments trop salées, trop sucrées, trop gras et pauvres en fibres. Les personnes consommant une nourriture industrielle sont également plus exposées à la cellulite.

La sédentarité : Cela accroît l’accumulation des graisses et entrave la fluidité de la circulation des flux veineux et lymphatiques.

Le tabac et l’alcool : Le tabac est vasoconstricteur c’est-à-dire qu’il encourage à la rétractation des vaisseaux sanguins. De ce fait, il freine la bonne circulation des nutriments et le bon drainage de l’eau ainsi que des toxines. Tandis que l’alcool est riche en sucre, qui lui est transformé en graisse dans le foie, ce sont des calories qui sont immédiatement stockées par des adipocytes.

Le stress : Celui-ci peut aggraver l’apparition de la cellulite parce qu’il favorise la sécrétion d’une hormone, le cortisol. Ce dernier encourage la rétention d’eau, le stockage de la graisse et fait, en plus, grimper le taux de sucre dans le sang.

cellulite

3- Les différentes formes de cellulite

1- La cellulite adipeuse : Elle est généralement localisée au niveau des hanches (culotte de cheval), fesses, cuisses, de la face interne des genoux mais également au niveau du ventre. Si la zone où se situe votre cellulite est molle, non douloureuse et si elle est visible en pinçant la peau alors il s’agit d’une cellulite adipeuse, qui est la plus commune.

Elle est principalement due à un excès de stockage des graisses dans le tissu adipeux, créant ainsi une inflammation, d’où l’aspect peau d’orange. En effet, une alimentation trop riche en gras, en sucre et un manque d’activité physique sont des facteurs influençant la propagation de cellulite. Le fait d’être trop sédentaire empêche le corps d’évacuer suffisamment de graisses et par conséquent de toxines, d’où l’inflammation provoquée.

2- La cellulite aqueuse : Ce type de cellulite se localise dans les cuisses, mollets, chevilles et dans les bras. Elle est souvent visible à l’œil nu et souple au toucher, donnant la sensation de jambes molles, lourdes et gonflées. Cela résulte d’une mauvaise circulation veineuse et lymphatique. En effet, lorsque la circulation se fait mal, les cellules se gonflent d’eau et de toxines ce qui provoquent l’inflammation des tissus et modifie l’aspect de la peau. À noter que c’est une cellulite plus difficile à diminuer car c’est un problème médical. Il est aggravé avec l’obésité, les vêtements trop serrés, la chaleur, grossesse…

3- La cellulite fibreuse : Cette dernière se localise généralement sur les cuisses, genoux et fesses. Elle est visible à l’œil nu, dure au toucher, douloureuse lorsqu’on pince la peau et d’une couleur parfois violacée. Tous ces symptômes signifient que les cellules sont installées depuis longtemps et très difficile à déloger. Cela résulte d’un dysfonctionnement des fibres de collagène de la peau, qui vont durcir et emprisonner les cellules graisseuses anciennement installées dans les tissus conjonctifs, dans le derme et/ou au fond de l’épiderme. Ce type de cellulite est souvent provoqué par une sédentarité prolongée avec un manque d’activité, une alimentation déséquilibrée et carencée et la ménopause.

4- La cellulite mixte : Comme son nom l’indique, il est possible que deux types de cellulite coexistent et c’est bien souvent le cas. La cellulite mixte est un concentré de cellulite adipeuse et aqueuse, l’une favorisant l’autre, car les causes sont liées.

cellulite 1

4- Les solutions pour diminuer la cellulite

Même si je fais beaucoup de sport et que j’ai une alimentation équilibrée, je suis comme toutes les femmes et j’ai de la cellulite. Elle se situe pour ma part au niveau des hanches, des fesses, sur l’arrière de jambes et un peu à l’intérieur des genoux. Elle n’est pas visible à l’œil nu mais si je pince ou serre les fesses elle est bien là ! La période où je n’ai plus de cellulite est celle durant mes préparations physiques, en vue d’une compétition. Période pendant laquelle mon taux d’œstrogène va être très bas, me stoppant même les règles, car je suis un régime strict et j’augmente mon activité physique (cardio). Je m’hydrate aussi énormément, me complémente en produits drainants et me masse au moins 3 fois par semaine.  C’est un ensemble de facteurs intenable à l’année et mauvais pour la santé sur le long terme.

Je ne suis pas magicienne, donc je ne vais pas vous trouver des solutions miracles pour éliminer la cellulite. La première chose à intégrer et accepter, c’est qu’il n’existe aucune méthode pour empêcher sa formation, qui est majoritairement liée, comme je vous l’ai expliqué ci-dessus, à des facteurs hormonaux et héréditaires. Cependant, il existe des méthodes pour réduire et améliorer son aspect. Je vous partage ci-dessous des conseils, de par mon expérience sur ce sujet, qui devront être pratiqués à long terme pour avoir une efficacité définitive.

1- LES GESTES AU QUOTIDIEN

Pour améliorer l’aspect de votre cellulite il est important de prendre soin de votre corps à travers un ensemble de gestes et d’habitudes à ajouter et/ou modifier dans votre mode de vie :

Bouger régulièrement afin d’éviter les postures statiques que ça soit debout ou assis, qui entrave à la bonne circulation veineuse et lymphatique. Quand on est au travail on se lève régulièrement pour marcher un peu ou monter sur la demi pointe pour relancer la circulation sanguine. On effectue minimum 20 à 30 minutes de marche par jour et on ne croise pas les jambes quand on est assis !

S’hydrater TOUT LE LONG DE LA JOURNÉE pour drainer les toxines et les graisses. Mon secret : avoir toujours une bouteille d’eau sur moi et on mise sur de l’eau plate, le thé vert de chine ou les infusions à base de queue de cerises.

– On opte pour une alimentation variée avec des produits bruts riches en fibres, vitamines et minéraux. Les produits trop sucrés, salés, industriels consommés en excès et de façon régulière sont inflammatoires et participent au développement de la cellulite. Pour t’aider à cuisiner sans passer des heures derrière les fourneaux je te propose divers recettes sur mon blog avec des produits de bases.

– On opte pour des vêtements confortables et pas trop serrés surtout pour les personnes ayant une mauvaise circulation sanguine et sujettes aux varices. N’hésitez pas à porter des bas de contention dans la journée, pour aider à améliorer le retour veineux. Niveau chaussures on porte au maximum des chaussures plates qui favorisent également le retour veineux.

On met les jambes en l’air le soir dans son lit pour améliorer sa circulation sanguine et se détendre pour enlever le stress de la journée qui est nocif et qui peut être un facteur de développement de cellulite. C’est un geste que j’aime beaucoup appliquer dans mon quotidien : mettre mes jambes à la verticale contre un mur pendant 10 minutes et profiter de ce moment pour me relaxer à travers des respirations abdominales qui stimulent la circulation sanguine, améliorent l’oxygénation des cellules, l’élimination des toxines et réduit le stress.

Éviter les apports en xénobiotiques qui perturbent le bon fonctionnement des hormones : au quotidien nous sommes confrontés à cette molécule étrangère que l’on ingère, inhale ou absorbe par voie cutanée et qui, en consommation quotidienne, créer un vrai déséquilibre hormonale. Les produits reconnus comme perturbateurs endocrinien vont du déodorant à la boite de conserve, en passant par la boite en plastique pour mettre son repas, les antibiotiques, la canette de coca, le parfum, les fruits et légumes et j’en passe. Le corps est une belle machine, il a les capacités de les éliminer via le foie mais jusqu’à une certaines limites donc je vous conseille de choisir des produits de qualité, de regarder son origine, de s’intéresser à la composition des produits cosmétiques et ne pas faire confiance aux marques qui pensent plutôt marketing que santé malheureusement. 

2- S’aider des plantes

Lors de mes préparations physiques j’ai recours à des plantes drainantes pour m’aider à éliminer l’excèdent d’eau que j’ai dans le corps, un outil naturel complémentaire grâce à ses principes actifs.

Parmi les plantes drainantes et diurétiques on retrouve la queue de cerise, la reine des près, le piloselle, le thé vert, radis noir et artichaut. En cas de troubles de la circulation sanguine on utilisera plutôt la vigne rouge ou le gingko. Toutes ses plantes peuvent être consommées en gélules, ampoules ou tisanes pour une cure de 3 mois puis elles peuvent être prises durant la période pré menstruelle.

3- Les massages

Une fois que vous avez réussis à mettre en place les gestes du quotidien que je vous ai recommandé, se diriger vers des massages est une très bonne technique pour aider à déloger la cellulite car ils ont des propriétés détoxifiantes en stimulant la circulation veineuse et lymphatique.

Massage manuel : Voilà un bon moyen de se réconcilier avec son corps ! Quand on a de la cellulite on n’aime pas çà, on créer un complexe et on met de côté son corps. Le fait de toucher son corps, de le regarder permet de se le réapproprier et de réconcilier le mental avec le physique. La principale technique pour stimuler la cellulite adipeuse va être le “PALPER ROULER” qui consiste a casser la structure graisseuse sous la peau : on va venir pincer légèrement la peau, la soulever et la faire rouler en commençant toujours du bas vers le haut. On utilise une huile pour ne pas agresser la peau et faciliter le travail. C’est comme le sport, c’est la régularité qui va faire la différence pour en voir les résultats donc on se masse un jour sur deux pendant 10/15 minutes, geste que je pratique pour ma part le soir dans mon lit.

Pour la cellulite aqueuse du à un mauvais retour veineux il faudra se diriger vers un institut car les gestes sont plus délicats. Ce sont des massages manuels à base de pressions circulaires lentes et régulières pour relancer la circulation sanguine et la circulation fluide de la lymphe.

Massage mécanique : beaucoup moins fatiguant, régulier sur le geste et niveaux de force réglables suivant la zone, la machine “PALPER ROULER” est un bon investissement que ça soit en institut ou à domicile.

Durant ma dernière préparation physique j’ai loué la machine WELLBOX S de LPG , la référence en palper rouler à domicile. Cette machine reproduit la mécanique du palper rouler en version motorisée et il y a la possibilité de changer la tête suivant la zone à masser, de régler le niveau de puissance et le temps de massage. Résultat : en l’utilisant de manière régulière je suis super satisfaite de ce traitement qui permet de bien décoller les fibres de la peau et de te tenir sur la durée. Car manuellement, soyons réaliste, ça fait mal aux mains !! À l’achat elle coûte 900 euros donc c’est pour ça que je l’ai loué, un coût qui m’est revenu moins cher que si j’aurai été en institut. 

Site internet pour la location de la Wellbox de LPG : https://www.denkii.com/location-wellbox-s

Comme pour les solutions citées ci dessus, les massages sont efficaces et vous apporteront une peau plus lisse À CONDITION d’en faire régulièrement auquel cas la cellulite reprendra sa place.

5- Et si on acceptait sa cellulite ?

A travers tout ce que je vous ai dis, vous avez pu comprendre qu’il n’y avait aucune solutions miracles pour enrayer la cellulite. Si, comme moi, tu es sportive et tu as une bonne hygiène de vie et malgré tout, tu as de la cellulite c’est tout a fait NORMAL. Nous sommes des femmes avec des hormones qui fluctuent tout le long de notre vie et plus, nous avons l’influence de notre patrimoine génétique. Il est important dans un premier temps de ne pas se mettre la pression, d’accepter sa cellulite pour mieux vivre avec, c’est ça le vrai remède et non les crèmes miracles !! Par contre vous pouvez intervenir pour ne pas la laisser prendre de l’ampleur et limiter son développement en pensant à tous les gestes du quotidien que je vous ai cité au dessus et en les associant avec les plantes et les massages. 

La cellulite est un problème uniquement esthétique, il y a des jours où je l’aime et des jours où je l’aime moins mais ce n’est pas elle qui va me gâcher la vie et me faire me cacher derrière un vêtement… Prendre soin de soi pour la soulager et vivre en harmonie avec son corps est l’équilibre que vous devez chercher pour vivre bien et sereinement.

Retour haut de page